FashiOn AcademY

Bienvenue dans le monde de la mode.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Stephen Ewing } Terminée... enfin je crois ^^

Aller en bas 
AuteurMessage
Stephen Ewing

avatar

Masculin
Nombre de messages : 38
»Ce que je veux : Ne plus ressentir ses yeux qui me jugent en permanance.
»Chanson du moment : This is how you Remind me > Nickelback
»Coté coeur? : Celle que j'aime.. et celle qui et là pour moi...
Date d'inscription : 02/11/2008

{ MoRE INTiMATE
Relationships:
Moyenne Scolaire:
14/20  (14/20)
Bazard Box:

MessageSujet: Stephen Ewing } Terminée... enfin je crois ^^   Lun 3 Nov - 15:37

*_I.D.E.N.T.I.T.Y. C.A.R.D_*
Photos :
Nom : Ewing
Prénom : Stephen, Nate
Surnom : Steph'
Age : 21 ans
Nationalité : Anglais
Date de naissance : 03.02.1987
Lieu de naissance : Londres, Angleterre
Appartenances sociale : Manhattan's Elite

*_P.E.R.S.O.N.A.L.I.T.Y._*


Caractère : A première vue, Stephen n'est pas quelqu'un de très mauvais. semble plutôt gentil, sans grand défaut. La banalité du type droit de Manhattan. Mais je dois vous dire que l'éducation de Stephen à laisser ses traces. Durant très longtemps, il était amené, à penser comme un homme d'affaire. A "faire de l'argent" comme dirait son père. Cupidité, egoïsme, des défauts qui le connaissent depuis longtemps. Duran tlongtemps il fut ce genre d'homme sans scrupule qui ne pense à faire grimper leur pouvoir et leur compte en banque. Se ne fut que lorsqu'il quitta son "foyer" qu'il commença à vouloir changer.
En réalité, Stephen est quelqu'un de bien. Il n'aime pas être sur la mauvaise pente, même si bien longtemps il y fut entrainé, glissant et essayant de s'accrocher à chaque branchette. Ne pensant qu'à sa petite personne. Mais il savait que ce comportement était grotesque et il voulait changer cette attitude. Les véritable méchants ne disent pas qu'ils sont méchants. Voila pourquoi, devenir quelqu'un de vraiment bien ne fut pas difficile et ne releva pas d'un effort surhumain.
Aider à débarasser la table après manger, tendre une main pour la simple et bonne raison d'aider... Cela lui parut bien vite normal. Même si cela lui coute parfois, il sait que si il veut s'améliorer, il doit faire des efforts. Car pour lui se qui compte vrai, se n'est pas la personne qu'il a été, ni celle qu'il est.. C'est celle qu'il essaye d'être. Et il fait tout pour ne pas ressembler à son père. Et ce, même si cela est dur, car Stephen Sr. à fait du "bon boulot", Stephen Jr. lui ressemble beaucoup.
Steph' n'est pas le genre "gros macho qui se crois le meilleur" il à quelques notions de comment un homme doit se comporter avec une femme. Peut-être un peu romantique, il aimerait toujours que les choses soient parfaites avec son amoureuse, donc Jennifer dans le cas présent. Et même en règle général, on peut clairement dire que Stephen est perfectionniste. Le travail mal fait cela l'exaspère. Il peut plancher des heures sur le même projet simplement pour être sur que cela soit parfait. Et bien sur, il refuse d'admettre que la perfection n'existe pas.
Aussi, il n'est pas du genre gros bras. Il préconise le dialogue pour régler les choses. Les disputes, il déteste ça. Surement à cause de son conflit avec ses parents, désormais il ne supporte pas de se disputer avec un être cher. Cela explique le fait qu'auparavant, Stephen n'avait jamais osé tenir tête à Jennifer, et lui dire clairement qu'elle l'énervait, préférant ne pas se disputer avec elle. Il a toujours peur que les choses dégénère et préfère de loin s'écraser, même si il est sur d'avoir raison. Ne serait-ce que pour satisfaire son interlocuteur et donc éviter une engueulade.
Mais même si c'est quelqu'un de rangé et d'honnête, il a un sérieux problème avec les ordres. Les professeurs ou bien les directeur.. il a toujours l'impression de revoir son père lui donner des ordres et cela le met hors de lui. Bien sur il essaye de ne rien dire et de se sortir de la tête que son père est toujours dans les parages à contrôler sa vie mais cela est difficile.
Mais il est bien dur d'aller contre se qu'on a toujours connu, c'est pourquoi Stephen aime avoir de l'argent. Même si sa tante Thalia fait tout pour qu'il se débrouille tout seul, Steph' à du mal à ne pas être dans le luxe qu'il a toujours connu. Mais encore une fois il fait un grand travail sur lui même.
Mais sinon, avant toute chose Stephen est un jeune adulte, un étudiant comme bien d'autre. Fêtes, sorties entre amis.. Stephen ne fait pas partie de la Manhattan's Elite pour rien. Il adore sortir et est toujours partant pour voir ses amis. Encore une chose à dire : en amitié (plus qu'en amour en tout cas xD) Stephen est fidele. Il ne laisse pas tomber les gens comme ça. Il est toujours là pour ses amis, quand ça va bien pour partir dans de grand délire, ou quand ça va mal, pour des discutions sérieuses. Il n'est peut-être pas très doué pour consoler les autres, mais fait de son mieux pour apporter son soutient, il aime qu'on se confit à lui, c'est une marque de confiance qui le touche. Même si lui il ne se confit pas facilement. En effet c'est quelqu'un de très secret. Sans qu'il y ai de raison particulière. Depuis toujours Stpehen n'aime pas dire ses problèmes, peut-être que c'est parce qu'il a l'impression que si il demande de l'aide cela veut dire qu'il n'arrive pas à tout gérer tout seul. Mais un jour ou l'autre, tout le monde à besoin d'aide.

Physique : Cette touffe chocolat noir en bataille est bien celle de Stephen Nate Ewing. Depuis toujours il a les cheveux assez long, sans qu'il ne le soit, il aime bien sa petite touffe sur le haut de son crâne, sa "frange" sur le côté ou carrément en désordre, dans un look faussement négligé. La couleur plutôt foncé de ses cheveux fait contraste avec la pâleur de sa peau. Il est vrai que Stephen n'a jamais l'air de beaucoup bronzé, sauf sur ses joues et le bout de son nez, qui à l'occasion se teintent de rose ou rouge.
Il a plutôt de petit yeux, très légèrement allongés mais petits. De couleur bleu, bleu très clair presque gris. Ils sont comme emprunt à un éternelle tristesse sans nom. Cela vient sans doute de leur couleur froide, mais on dirait toujours qu'ils portent la misère du monde. Bien souvent Stephen plonge ce regard dans le votre, et là s'en est finit, il traduit beaucoup de chose par ses beaux yeux et n'hésite pas à en abuser.
Il a de larges sourcils charnus et arrondit pour surligner son regard clair, et du mal rasé aussi. Il déteste être rasé de près. Sa bouche est plutôt pleine et il affiche bien souvent un large sourire. Pour toutes sortes d'occasions : ironiques, drôle, tristes... Pour tout vous dire on dirait presque que Stephen aime bien sourire tellement il le fait souvent. Même si bien des fois cela n'est pas sincère.
De silhouette, Steph est plutôt grand. 1m87 pour être plus précis. Il surplobme beaucoup de monde, mais cela, il aprécie. Aussi, ses heures de musculations ont payé puisqu'il peut se vanter de ses "tablettes de chocolat" ou de ses "bras protecteurs". Cependant, on ne peut pas dire qu'il fasse tout pour mettre en valeur ce corps athlétique. Il porte le plus souvent des sweet-shirt assez large dans lesquels il se sent bien. Pour les grandes occasions il a toujours deux trois costumes dans son armoire, mais il préfère son style décontracté.


*_H.I.S.T.O.R.Y._*
[A terminer]



Chapitre I - Le passé :

Dans notre quète effreinée des objets de nos désirs, toutes ces choses qui pour nous améliorent nos vies : l'argent, la reconnaissance, la gloire. Nous perdons de vue ce qui importent vraiment, les choses simples de la vie : l'amitié, la famille, l'amour. Toutes ces choses que nous avions déjà....
Probablement...


« Alors, par où on commence ? Par mon enfance qui est tout sauf heureuse, par mon idiote de mère et mon parano de père ? Ou vous préférez peut-être que je vous narre mon adolescence de petit riche pomé ? Non, en somme mon passé n'a rien d'heureux »

Stephen Nate Ewing est né dans une clinique réputée de Londres. Sa mère était jeune, 21 ans, et son père.. il en avait quinze de plus. Le mariage de Stephen Senior et Fiona Ewing, tous savaient qu'il était arrangé. Fiona était issue d'un milieu très modeste mais avait hérité de la beauté de sa mère et l'intelligence de son père. C'est pourquoi elle avait fait de brillantes études et avaient réussit à séduire un des hommes les plus riches de Grand-Bretagne. Ainsi elle avait une grande demeure et tous les vêtements qu'elle avait toujours voulu. Son mari avait bien vite voulu un enfant, et bien que cela n'était pas le souhait de Fiona, qui estimait avoir le temps, elle avait été obligé de céder, sinon, c'était le divorce assuré. Bien sur, Stephen Senior songeait à un héritier pour sa monstrueuse entreprise, loin de lui une once d'instint paternel. Tout cela pour dire que Stephen Nate fut loin, mais alors très loin d'être pleinement désiré et attendu.
Durant les sept premières années de sa vie, il passa son temps avec sa nourrice, Mrs Martin une grosse dame qui avait pour mission de jouer le rôle d'une gentille maman. Ooh Stephen l'aimait bien, mais se qu'il voulait plus que tout, s'était ses parents. Seulement, son père était occupé à son entreprise, et sa mère elle passait son temps dans des institut de beauté, en voyage ou bien entrain de se prélasser dans un jacuzzi. Mrs Martin était la seule à se préoccuper un tant soit peu de Stephen. Ce dernier fréquentait les meilleures écoles de Londres, il avait de bonnes notes. Ooh oui, tout paraissait bien. Se ne fut que lorsque Stephen eut onze ans qu'enfin, son père s'intéressa à lui.
Enfaite, Stephen Senior avait décrété que désormais il était en âge d'apprendre le fonctionnement de son entreprise et donc de commencer à le former pour son avenir. C'est ainsi qu'il commença à emmener avec lui son fils, lui expliquant tous les services de son entreprise, et commençant à lui donner mille et un conseils pour faire marcher la boite. Le petit Steph était tellement content que son père s'intéresse à lui qu'il ne pensa une seule seconde à mal. Il pensait que maintenant qu'il avait grandit, son père pouvait lui parler comme à un "homme" jamais il n'aurait crut que cela n'était que pour assurer le futur prestigieux de l'entreprise. Ou bien peut-être qu'il ne voulait pas le voir, essayant seulement de se convaincre que c'était pour lui et pas pour sa stupide entreprise dont Stephen n'avait strictement rien à faire. D'ailleurs il n'avait jamais comprit se qu'il s'y faisait là-bas. Bien sur il avait essayé de demander à son père, mais celui ci avait sourit et avait répondut "On fait de l'argent fiston" Durant quelques heures, Stephen s'était demandé si c'était une entreprise mafieuse qui imprimait de faux billets, mais il en était arrivé à la conclusion qu'il ne fallait plus penser ça. Mais tout doucement, de jour en jour, le travail acharné de Senior pour que son fils lui ressemble paya. A douze ans et demi, Stephen fut façonné tellement bien qu'il ne jurait que par son père, savait se qu'il voulait : devenir comme lui. Un grand homme d'affaire, sérieux et riche qui ferait marcher encore mieux l'entreprise que lui. Il n'avait pas encore tout à fait comprit se que faisait cette entreprise, mais sa viendrait. Il commença à devenir capricieux, envieux, cupide.. Toutes les "qualités" qui faisait de lui le digne fils de son père. Pour la plus grande joie de celui ci.
Stephen était maintenant en dernière année de son collège privée. Il était toujours aussi déterminé à devenir comme son père : reigner sur Londres à la tête de la plus grosse entreprise du pays. Seulement, en cours de sport, alors qu'ils faisaient quelque chose comme de l'initiation à la lutte, un des meilleurs amis de Steph' pris un très mauvais coup. Il perdit connaissance, bref tout un truc. On appela les urgences, et le gamin fut emmener à l'hopital. En temps que meilleurs amis, Stephen décida de l'accompagner, et lorsqu'ils arrivèrent à l'hopital, un médecin arriva. Il était grand, l'air sérieux, soucieux presque. Il répondait avec assurance, il réfléchissait bien et vite, et savait quoi faire. Il était spécialiste en réanimation sans doute. Par la baie vitrée de la chambre, Stephen regarda le médecin donner les ordres pour réanimer son ami. Prononcé distinctement tous ces mots compliquer, faire les injections, le massage cardiaque. En réalité, l'ami de Stephen n'avait pas eu une simple perte de connaissance, c'était un problème bien plus approfondit et grave. Et le médecin avait exactement sut quoi faire, comment réagir. Il n'avait pas perdut son sang froid, il avait agit avec calme mais rapidement. Durant quelques minutes Stephen fut carrément hypnotisé par ce médecin. Il l'observait dans le moindre de ses détails...
Une fois de retour chez lui, durant le diner du soir (qui était sans doute le seul moment où Fiona, Stephen Senior et Stephen étaient réunit) l'adolescent était silencieux, sa mère lui demanda de lui raconter sa journée. Et là, Steph' devint bavard. Il narra durant une bonne vingtaine de minutes l'accident, puis l'hopital, sous le regard amusé de ses parents, qui le voyaient tellement passionné dans se qu'il racontait. Au bout d'un moment, Stephen finit par déclarer, fière de lui : "Je veux être médecin plus tard ! Urgentiste ou quelque chose comme ça..." La réaction fut sans appel. Son père manqua de s'étouffer avec son morceau de viande et Fiona écarquilla si grand les yeux que Stephen crut qu'ils allaient sortir de leurs orbites. Steph en fut étonné. Il ne savait pas vraiment à quoi il s'attendait, peut-être à se qu'on le félicite pour ce bon choix. Après tout un médecin, c'était pas n'importe quoi. Il avait tellement envie de ressembler à ce médecin. Pourquoi ses parents le regardaient comme ça, comme si il avait commit le pire des crimes ?
- Dis pas n'importe quoi gamin, tu reprendras l'entreprise ! Dit alors d'un air évident le père de Stephen.
Celui ci serra le poing en dessous la table, de quoi il se mêlait lui ? C'était à Stephen de choisir ! Pas à son père. Alors, le gamin riposta :
- Et si j'ai pas envie ?
- Je m'en fiche. Ascena avec violence Stephen Senior.
Fiona lança un regard apaisant à son mari, qui n'en eu rien à fiche. Il se leva, faisant tomber sa chaise derrière lui, Steph' l'imita, essayant de soutenir les yeux haineux de son père. Ce dernier cria alors, soudain hors de lui :
- Tu crois que j'ai fais un goss pour te regarder soigner des inconnus dont on a rien à faire ? Tu crois que j'ai pris le temps de t'élever pour que tu deviennes médecin ?
- Ah parce que tu m'as élevé ? Première nouvelle !
- La ferme Stephen Nate ! C'est moi qui décide !
Son père retourna alors que Stephen un giganstesque giffle qui fit tomber à terre le garçon. Sa mère sursauta, mais ne bougea pas d'un pouce. Stephen observa un moment le carrelage blanc, portant une main à sa joue douleureuse, il leva les yeux, foudroyant son père du regard, et se releva. Son menton tremblait, il avait les larmes aux yeux. Et... et son père éclata de rire. "Mon dieu, moi qui croyait avoir un fils ! J'aurais enfaite une fillette ?" Stephen tourna les talons et couru s'enfermer dans sa chambre, où il éclata en sanglots.

[Suite au deuxième post]


Dernière édition par Stephen Ewing le Mer 5 Nov - 0:50, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vénus Gilroy
Admin » Je préfère vivre de vodka et de sex plutôt que d'amour et d'eau fraîche
avatar

Féminin
Nombre de messages : 436
Age : 25
»Ce que je veux : Toi, lui, eux, vous, ton pote, son cousin, vos frères ...
»Chanson du moment : Your Call - Secondhand Serenade
»Coté coeur? : Hannah, la seule, l'unique ♥
Date d'inscription : 15/04/2007

{ MoRE INTiMATE
Relationships:
Moyenne Scolaire:
10/20  (10/20)
Bazard Box:

MessageSujet: Re: Stephen Ewing } Terminée... enfin je crois ^^   Lun 3 Nov - 15:39

Bienvenu Smile

J'adore ton avatar et tes îcones !
Bonne continuation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephen Ewing

avatar

Masculin
Nombre de messages : 38
»Ce que je veux : Ne plus ressentir ses yeux qui me jugent en permanance.
»Chanson du moment : This is how you Remind me > Nickelback
»Coté coeur? : Celle que j'aime.. et celle qui et là pour moi...
Date d'inscription : 02/11/2008

{ MoRE INTiMATE
Relationships:
Moyenne Scolaire:
14/20  (14/20)
Bazard Box:

MessageSujet: Re: Stephen Ewing } Terminée... enfin je crois ^^   Lun 3 Nov - 15:46

Merci beaucoup Vénus Wink Oui oui je re-vais à la continuation de ma fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jennifer O'Connor

avatar

Féminin
Nombre de messages : 71
Age : 27
»Ce que je veux : Be With YOUU !
»Chanson du moment : Hallelujah - Rufus Wainright
»Coté coeur? : Stephen I Love you so much
Date d'inscription : 19/10/2008

{ MoRE INTiMATE
Relationships:
Moyenne Scolaire:
14/20  (14/20)
Bazard Box:

MessageSujet: Re: Stephen Ewing } Terminée... enfin je crois ^^   Lun 3 Nov - 16:40

AAAAAAAh chouuuu bienvenue =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley Shanks

avatar

Féminin
Nombre de messages : 121
»Ce que je veux : Etre avec celui que j'aime ?
»Coté coeur? : Bryan , It's my secret Love
Date d'inscription : 12/10/2008

{ MoRE INTiMATE
Relationships:
Moyenne Scolaire:
10/20  (10/20)
Bazard Box:

MessageSujet: Re: Stephen Ewing } Terminée... enfin je crois ^^   Lun 3 Nov - 20:36

Bienvenue =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carla Mondoloni

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 28/10/2008

{ MoRE INTiMATE
Relationships:
Moyenne Scolaire:
13/20  (13/20)
Bazard Box:

MessageSujet: Re: Stephen Ewing } Terminée... enfin je crois ^^   Lun 3 Nov - 20:52

Bienvenue et bon courage pour la suite de ta fiche^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephen Ewing

avatar

Masculin
Nombre de messages : 38
»Ce que je veux : Ne plus ressentir ses yeux qui me jugent en permanance.
»Chanson du moment : This is how you Remind me > Nickelback
»Coté coeur? : Celle que j'aime.. et celle qui et là pour moi...
Date d'inscription : 02/11/2008

{ MoRE INTiMATE
Relationships:
Moyenne Scolaire:
14/20  (14/20)
Bazard Box:

MessageSujet: Re: Stephen Ewing } Terminée... enfin je crois ^^   Mar 4 Nov - 0:20

Merci à toutes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephen Ewing

avatar

Masculin
Nombre de messages : 38
»Ce que je veux : Ne plus ressentir ses yeux qui me jugent en permanance.
»Chanson du moment : This is how you Remind me > Nickelback
»Coté coeur? : Celle que j'aime.. et celle qui et là pour moi...
Date d'inscription : 02/11/2008

{ MoRE INTiMATE
Relationships:
Moyenne Scolaire:
14/20  (14/20)
Bazard Box:

MessageSujet: Re: Stephen Ewing } Terminée... enfin je crois ^^   Mar 4 Nov - 18:57

[Ça tenait pas en un message]

Suite du Chapitre I :


Puis, après avec donner un ou deux coups de poings dans le mur, s'être enfermé à clé et avoir casser sa lampe de chevet, il ouvrit son armoire, en sortit de grandes valises et y rangea tous ses vêtements, ses affaires, enfin il vida la plus grande partie de sa chambre. Il lui fallait deux énormes valises, en laissant tout se qui n'était pas tellement important. Stephen les traina hors de sa chambre, avec difficulté certes, mais il y parvint tout de même. Lorsqu'il arriva à la porte de l'entrée, sa mère parut étonnée et alla vers lui, lui demandant se qu'il fabriquait. Avec rage, Steph répondit : "Je me casse, j'en ai marre de cette famille d'abrutis !"
Bien sur ses parents n'avaient pas tout de suite accepté, mais ils avaient trouvé par la suite que c'était une idée charmante. "Enfin débarassé du morveux" c'est sans doute se qu'ils s'étaient dit. Ils envoyèrent Stephen chez sa tante Thalia qui était comédienne, et sa cousine Daphnée qui avait deux ans de moins que lui. Thalia, s'était la soeur de Stephen Senior, mais elle ne lui ressemblait pas du tout. Elle était gentille, rigolotte, certes très occupée et parfois en tournée avec sa troupe, mais elle s'occupait bien de sa fille Daphnée, outre le fait qu'elle avait beaucoup d'argent, elle l'avait bien éduqué et elles s'entendaient très bien. Son mari avait divorcé, deviné pourquoi : il ne supportait pas sa belle famille. C'est à ce moment là que Thalia avait décidé de ne plus revoir son frère. Mais elle avait gardé bon contact avec Stephen et Fiona alors c'est pour cela que l'adolescent était bien content de s'enfuir loin de ses parents qu'il détestait tant. Quand je dis loin, le mot est faible, très faible même. Un océan les séparerait. Thalia et Daphnée habitaient Manhattan.
Bien sur, au début, Fiona appela régulièrement, parfois même il y eu des lettres. Mais au fil du temps, Stephen n'eut plus aucune nouvelle de ses parents, c'est comme si ils étaient morts. Et cela ne le dérangeait pas le moins du monde. Il prennait Thalia pour sa mère, et aurait vraiment aimé que cela soit le cas, et Daphnée, il l'adorait. Elle était adorable. Toutes menues, mais vraiment pleine de vie, souriante, garçon manqué.. Bref même si elle était plus petite en âge, elle était dans les mêmes délires que Stephen, ils s'entendaient à merveille. Peu à peu, Thalia commença à "ré-éduquer" Stephen, et il cessa d'être capricieux, égoïste et tout le tralala. Il devint plus.. partageur, moins imbu de sa personne. Lorsqu'il annonça qu'il rêvait d'être médecin, Thalia l'encouragea.. Bref tout roulait.
Stephen entra au lycée, et se fit pas mal d'amis. Il eu beaucoup de filles qui lui tournaient autour, il était tout se qu'un riche adolescent pouvait être. Heureux et bien dans sa peau. La distance avec ses parents lui avait fait le plus grand bien. Au lycée, il écoutait en cour, sachant qu'il ne pouvait pas compter sur son père pour lui permettre tout et un n'importe quoi, et surtout pas pour étudier en médecin à l'université de Manhattan. Certes Thalia était là, mais elle encourageait plutôt le fait qu'il ne débrouille par lui même. Les années lycées passèrent à une vitesse folle. Et il fut tant d'entrer à l'université. Stephen savait se qu'il voulait faire, maintenant qu'il était loin de l'entreprise dont il n'avait toujours pas comprit le fonctionnement.
Le vendredi soir, Stephen venait chercher au lycée Daphnée, dans sa superbe voiture qu'il s'était lui même payé en travaillant, une leçon d'humilité que Thalia lui avait apprise. Stephen était désormais en deuxième année, et comme à son habitude il attendit à la grille Daphnée qui tardait à venir ce soir là. Mais c'est sur une autre personne que Stephen focalisa son attention. Une jeune fille qui semblait avoir l'âge de Daphnée, elle était mince et plutôt petite, ses cheveux ondulés bruns descendaient en cascade le long de son dos, elle semblait sûre d'elle, avec un petit air innocent qui ne lui correspondait pas. Elle était magnifique, si bien que cette magnificence figea tout entier Stephen. Il fut réveillé de sa contemplation par un claquement de doigts. "Ferme la bouche cousin et arrête de mater Jennifer O'connor. Je l'aime pas." Stephen secoua la tête pour observer sa cousine qui attendait apparamment depuis quelques minutes.
- Et si je me fiche de ton avis ? Répliqua Stephen.
- Alors t'es un faux-cousin et je ne t'adresse plus jamais la paroles. Plaisanta Daphnée tout en lança son sac sur la plage arrière de la voiture.
- Depuis le temps que j'attends çà ! Ria à son tour Stephen.
Daphnée ébouriffa les cheveux de son cousin, avant d'interpeller Jennifer. Bien que les deux jeunes filles ne s'aimaient pas tellement, la beauté suprème s'avança vers la voiture. Stephen était mort de honte, il s'enfonça sur le siège de sa voiture, se sentant rougir, et lorsque Miss O'Connor arriva à leur hauteur, Daphnée fit les présentations, que Jennifer accueuilla avec dédain, mais pas méchansté. Cela détendit un peu Stephen qui salua son interlocutrice.
Et tout les vendredi, en allant chercher Daphnée, Stephen échangeait quelques mots avec Jennifer, on pouvait dire qu'ils étaient devenus amis. L'année d'après, Daphnée décréta que le meilleure métier du monde était celui de chocolatière et décida tout de suite de s'inscrire dans une école pour cela. Jennifer elle, alla à l'université, la même que Stephen.
Le fait qu'ils sortent ensemble ne choqua personne, n'étonna personne. C'était naturel pour tout le monde, ils formaient un couple heureux, un couple qui s'aimait. Jamais l'un sans l'autre, du moins.. les premiers mois.

Chapitre II - Le présent :

Peut-être donnons nous le meilleur de nous même pour des gens qui de leur côté ne nous accordent que rarement une de leurs pensées.

« Mon père n'était pas quelqu'un de bien. Ma mère devait sans doute être une chic fille avant d'épouser un monstre. Mais je ne l'avais jamais vu comme quelqu'un de bien non plus. Les gens bien, se sont des gens comme Daphnée, comme ma tante. J'avais toujours voulu leur ressembler, sérieusement, être quelqu'un de bien à mon tour. C'est dur, très dur de rester sur le droit chemin. »

Stephen et Jennifer, c'était le cliché du petite couple heureux. En surface ils avaient tout de ces couples dont tout le monde rêve. En surface seulement. Mais Jennifer se révéla être quelqu'un de totalement différent que celle qu'elle avait été au début. Capricieuse, petite fille riche, petite peste... Oui c'était ça. Et cela agaçait de plus en plus Stephen. Il l'aimait, mais ne la supportait plus. Il fuyait constamment les rendez vous avec elle. Devait-il rompre ? Devait-il essayer d'arranger les choses en lui parlant ?
Il trainait souvent le long de ce fleuve. C'était un bel endroit, surtout lorsque le soleil se couchait. Le bruissement de l'eau était à peine audible mais Stephen le percevait, il entendait tout. Le chant des oiseaux, les canards, le frottement de la chaussure de cet homme qui courait contre les petits cailloux de l'allée.. Stephen trainait, les mains dans les poches quand il fut interpellé "Hey Steph' !" Cette voix ne lui était pas familière du tout, il se retourna pour découvrir Cynthia Bryans, une fille avec qui il partageait quelques cours. "Je t'ai cherché partout, t'as oublié ton devoir sur ta table en cours" Stephen fut étonné que cette fille ne le cherche partout pour un devoir. D'accord il aurait été mal si il avait perdu ce devoir, surtout que si il l'avait perdu il n'aurait pas pu le faire et donc la mauvaise note assuré, mais ce n'était pas le rôle de Cynthia que de lui rapporter ce devoir. En la remerciant, Stephen prit le papier le plia et l'enfouit dans sa poche. Puis, il observa un moment son interlocutrice et déclara, hésitant : "Tu fais quelques pas avec moi ?"
Stephen avait honte, vraiment très honte. Au bout de plusieurs promenades avec Cynthia, sans que cela n'ai été préméditer, ils s'embrassèrent. Et ainsi, ils commencèrent à se voir en cachette. Stephen avait franchit la ligne blanche, voila qu'il trompait l'amour de sa vie, enfin celle qu'il prennait pour son amour éternel jusqu'à maintenant. Mais Jennifer paraissait de plus en plus centrée sur elle-même et ses désirs, alors que Cynthia était tout son contraire, Steph pouvait partager des choses avec elle, il était bien, il ne pensait à rien. Comme au début de sa relation avec Jennifer. Seulement, se voir dans le dos de sa petite amie, cela ne lui plaisait pas du tout. Il devait lui avouer, quit à la perdre, la conscience en serait soulagée.
Parallèlement à cela, Stephen reçut un coup de fil. "Mon chéri, c'est maman. Je.. je t'appelle au sujet de.." La voix était tordu par le sanglot. Pourquoi Fiona l'appelait-elle après tant d'années de silence radio ? Steph' n'avait envie que d'une chose : lui raccrocher au nez, et surtout... surtout ne plus jamais lui reparler. "Mon chéri" mais comment osait-elle l'appeler ainsi ? "Quoi ?" Demanda froidement Stephen, lassé. Un petit silence s'installa, pesant, glacial durant lequel, à l'autre bout du fil, Stephen crut comprendre que sa mère essayait de se retenir de pleurer. Enfin elle déclara, toujours de cette voix chevrotante : "Mon chéri ton.. ton père et bien.. enfaite on vient de.. de découvrir qu'il.." Elle s'interrompit un instant, et reprit, troublée : "Il a un cancer en face terminale. Il va mourir." Sa voix tomba dans les aigues et elle éclata enfin en sanglot. Stephen cligna plusieurs fois des yeux, entrouvrit la bouche et raccrocha, sans rien dire.
Stephen ne ressantait rien. Peut-être était-ce parce qu'il n'avait pas vraiment conscience des évênements. Ou bien.. non il refusait d'admettre que la mort de son père ne lui faisait rien. Même si il n'avait pas de nouvelle de lui depuis ses quinzes ans, même si il n'avait jamais tenu son rôle, Stephen Senior restait son père. Comment un fils ne pouvait rien ressentir alors qu'on lui annonçait que son père allait mourir. Dans un mois peut-être deux. Il n'avait même pas demander. Devait-il rappeler ? Il n'en avait pas envie. Devait-il prendre un billet d'avion et filer à Londres voir son père une dernière fois ? Pourquoi ? Faire son hypocrite en acceptant des excuses que son père lui aurait dite pour la seule raison qu'il en avait gros sur le coeur et qu'il voulait partir léger ? Stephen refusait d'aimer son père simplement car il le savait mourrant. Mais était-ce normal que cette nouvelle ne l'ébranle pas plus que ça ?
Stephen n'en toucha mot à personne. Avait-il honte de se qu'il ressentait ? Comment le jugerait-on ? Dira-t-on que c'est un monstre pour être si.. si neutre face à une pareil nouvelle ? Stephen aurait préféré ne rien savoir, cela faisait des années qu'il n'avait pas eu de nouvelle, pourquoi voudrait-il apprendre que son père allait mourir ? Stephen Senior ne pouvait pas vouloir le pardon, il ne faut pas attendre de mourir pour le demander, cela n'ai que pure hypocrisie.
Une semaine plus tard, Stephen reçut un autre coup de fil. "Mon garçon, c'est moi, ton père." Stephen éclata d'un rire franc. Depuis quand on l'appelait mon garçon ? Alors il fallait que quelquu'n soit mourrant et hop on vous aimait. "Depuis quand je suis ton garçon ?" Son père fit celui qui n'avait rien entendu, il continua :
- Ta mère t'as sans doute dit que j'étais malade, je.. je n'en ai plus que pour trois mois.
- Tu cherches à te faire plaindre là ? Répliqua avec froideur Stephen, avant de regretter ces paroles.
- Non fiston.. je voudrais que tu passes un de ces jours il faut qu'on parle.
- De quoi ? J'ai rien à te dire.
- Moi si. Ecoutes, j'ai pas été un père exemplaire, mais...
- Je t'arrête, tu n'as pas été un père du tout pour moi.
- Si tu veux. Tu es mon héritier. Je veux que tu diriges l'entreprise quand je...
Stephen raccrocha.

Chapitre III - Le futur :

On ne peut fuir devant une faiblesse, il faut la combattre ou pire. Et si cela doit être fait, pourquoi pas maintenant et là on l'on se trouve ?

« Hahaha. Dans dix ans ? Vous voulez que je sois franc ? Dans dix ans je me vois au bout d'une corde, les pieds dans le vide ! J'aurais sans doute perdu Jennifer, à moins d'un miracle elle m'en voudra à vie et me quittera. J'aurais finis par céder à mon père et j'aurais fais semblant de lui pardonner juste avant sa mort et hop illico presto dans un avion direction Londres pour reprendre cette maudite entreprise dont j'aurais rien à ciré et dont j'ai jamais compris à quoi elle servait. Ma mère aura fait une overdose et je serais tellement seul et à repprocher ma vie raté à tout le monde que j'aurais décidé de me pendre. Ça vous va ? »

Vision bien pessimiste des choses, il faut l'avouer. En fait, Stephe n'est pas très optimiste en ce moment. Mais il faut dire que les circonstances sont contre lui. Pour tout vous dire, Stephen n'a aucune idée de se que l'avenir lui réserve. Il se dit qu'il y a deux possibilités. Sa grande ambition, son rêve d'adolescent, se serait de devenir le meilleur médecin de l'état de New-York, d'être brillant et un père de famille heureux, sans doute marié à une femme comme.. Daphnée =P ! Du moins une femme qui ressemblerait à sa cousine. Gentille, souriante et attentionnée. Et il aimerait beaucoup que cette fille là soit Jennifer O'Connor. Bien sur il n'espère pas la changer, seulement la rendre comme elle a été. Gentille, souriante et attentionnée. Il se voit bien père d'un fils à qui il apprendrait la vie et peut-être à qui il transmettrait sa passion de la médecin, sans le forcé, pour ne pas faire comme son père et d'une petite fille qui ressemblerait à sa mère et qui se ferait faire des tonnes de robe sur mesure.
Mais dans les cauchemars de Stephen, il c'est fait piégé par son père et est obligé de retourner à Londres pour être à la tête de la stupide entreprise. Jennifer ne lui a jamais pardonné et il n'est ni marié ni père. Et tout les samedi après midi il regarde envieux les séries de médecine. Il n'a plus de contact avec sa tante et sa cousine, et il finit exactement comme son père, si bien qu'on lui dit à longueur de journée "Mon dieu comme vous ressemblez à votre père !" Peut-être même qu'il décèdera jeune d'un cancer comme celui ci. Sa mère le déshéritera pour une raison inconnu...
A lui de choisir sa voie.


*_A.B.O.U.T. Y.O.U._*

Pseudo : Lucas
Age : 16 ans
Célébrité sur votre avatar : Chace Crawford
Niveau de RP : 13/20
Nombre de lignes : une trentaine je pense, si je ne suis pas inspiré environ vingt-trente si je suis très inspiré sa peu entouré la soixantaine.. enfin tout dépend.
Comment trouvez vous le forum : 17/20
Comment l'avez vous connue ? Quelqu'un me l'a suggéré
Double Compte : [ ] Oui [X] Non
Code : [ Edit Vénus ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephen Ewing

avatar

Masculin
Nombre de messages : 38
»Ce que je veux : Ne plus ressentir ses yeux qui me jugent en permanance.
»Chanson du moment : This is how you Remind me > Nickelback
»Coté coeur? : Celle que j'aime.. et celle qui et là pour moi...
Date d'inscription : 02/11/2008

{ MoRE INTiMATE
Relationships:
Moyenne Scolaire:
14/20  (14/20)
Bazard Box:

MessageSujet: Re: Stephen Ewing } Terminée... enfin je crois ^^   Mer 5 Nov - 0:51

Voila, je pense avoir terminé ma fiche Wink J'espère qu'elle conviendra !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vénus Gilroy
Admin » Je préfère vivre de vodka et de sex plutôt que d'amour et d'eau fraîche
avatar

Féminin
Nombre de messages : 436
Age : 25
»Ce que je veux : Toi, lui, eux, vous, ton pote, son cousin, vos frères ...
»Chanson du moment : Your Call - Secondhand Serenade
»Coté coeur? : Hannah, la seule, l'unique ♥
Date d'inscription : 15/04/2007

{ MoRE INTiMATE
Relationships:
Moyenne Scolaire:
10/20  (10/20)
Bazard Box:

MessageSujet: Re: Stephen Ewing } Terminée... enfin je crois ^^   Mer 5 Nov - 14:26

Je te valide sans problème, magnifique fiche Mister Wink

N'oublie pas de remplir ta fiche de personnage si ca n'est pas déjà fait et demander tout ce qu'il te faut dans la partie administration !

Bon jeux parmit nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stephen Ewing } Terminée... enfin je crois ^^   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stephen Ewing } Terminée... enfin je crois ^^
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rivaille Levi [Terminé. Enfin... je crois]
» Non, on ne se connaît pas. Enfin... je crois ? *TERMINE*
» La découverte du canyon toute seule, enfin je crois...
» Yamahime Saeko -Contructionn Terminée (Enfin)-
» Ling Tian. Non, je ne suis pas un bloc de glace..Enfin, je crois ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FashiOn AcademY :: Avant De Jouer :: Your Presentation :: Présentation Validées-
Sauter vers: